CHAP III - Entre blanc et noir.

« Mais pour ceux qui ont envie d'un peu de lumière ... Peut-être pourriez vous venir avec nous. » Anahaël
 

Partagez | 
 

  « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Capri
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Lun 06 Mai 2013, 15:08

Tu fus quelque peu absent, durant quelque temps. Tout en suivant la discussion, cependant. Tu n'en perdais d'ailleurs pas une miette... Lorsque la sorte de sous - chef répondit, tu fut piqué au vif:

« Il est des choses que tu ne comprendras jamais, tout comme je ne comprends pas que tu puisses vivre avec des Chiens. S’ils ont disparus de Canyon, c’est que leur destinée était ainsi tracée. Il n’y a pas de questions à se poser. Les choses sont telles quelle. Dans la Horde, les Chien ne sont pas sur le même pied d’égalité que nous. C’est comme ça, même si tu ne comprends pas. Sans eux, nous ne connaissons pas de dangers. Notre gibier abonde et leur présence nuirait à cet équilibre. Ils ont appris à être nourri par l’Homme, ils ne sont pas de bon chasseurs. Et il n’y a pas de question à se poser à ce sujet. Les Chiens n’égalent pas les loups.
- Ose ! Ose me dire en face que les loups sont supérieurs aux chiens ! ton grognement surpuissant sortis de ta gorge. Contrairement à vous, on vit dans un milieu hostile ! Les proies sont rares et dures et attraper. Et pourtant, on est encore en vie? Cela ne veut - il pas dire que les chiens sont égaux aux loups? » Tu plisse les yeux, un peu calmé. Tu espérais les convaincre en restant calme.

Un husky s'était levé au suite des paroles du loup. Il expliqua que les loups étaient ses cousins et qu'aussi idiot que cela pouvait paraître, le dit Lorion devait l'accepter. Puis il s'asseya devant les deux chefs et, après avoir salué d'un signe de tête respectueux le bêta, il se tourna vers le grand blanc, nullement impressionné par sa taille. Il vous nomma les solitaires. Il expliqua que le chef n'avait pas à parler de sujets sensibles comme notre race car chez nous, c'était naturel qu'il y ait des chiens mais que chez eux, cela engendrait disputes. De même que l'absence de chiens dans leur rang nous énervait. Et c'était vrai. Tu n'avais cessé de les regarder de tes yeux bleus glaces. Aussi froids que celle - ci, par ailleurs. Il finit par reculer et dit que les chiens ne devaient être discriminés d'aucun côté. Il voulais sûrement demander aux autres Solitaires de ne pas raviver la flamme. Quelques peu agacé, tu lui jeta un regard assassin avant de reporter ton attention sur le loup roux qui t'avait jusque là soutenu.

« Nous ne vous connaissons pas. Certes. Mais vous non plus. Ne juger pas notre fraternité. Et ne tentez surtout pas de la dissoudre. La Paix plutôt que la guerre. Je crois que nous sommes capables de l'accepter. Mais acceptez-nous en retour. Chiens et loups, respectez-nous. Même si vous ne nous aimez pas. Et même si nous risquons à mettre la patte de votre coté... » Il s'arrêta quelque secondes, semblant vouloir traverser. Tu émis un petit grognement à toi - même, sûrement pas assez fort pour que quelqu'un d'autre l'entende. Finalement, le loup resta sur place. « La paix plutôt que la guerre. C'est tout qui doit tenir. » finit - il dans un hochement de tête tandis que tu soupirais. Il semblait plus ou moins "loyal".

La louve grise qui avait demander pourquoi aucun chien n'était avec eux reprit la parole. Elle s'expliqua avec sagesse et dignité. Tu ne pus qu'approuver ses paroles. Finalement, l'Alpha reprit la parole. Et lorsqu'il le fit, tu eus toute la peine du monde à ne pas lui sauter dessus.

« Nous sommes au moins d'accord sur un point, c'est que nous ne sommes pas d'accord. Enfin ... Je crois que nous en avons finis. Vous nous avez exposer nos exigences, nous les notre. Je n'ai plus qu'une chose à dire avant de conclure. » Il observa le loup roux. Lui aussi, l'avait remarqué. « Vous avez envie de venir. Pas tous bien sûr. Comme l'a dit l'un des vôtres, l'obscurité a toujours été là, de votre naissance à aujourd'hui, et beaucoup d'entre vous ne peuvent s'en détacher. Mais pour ceux qui ont envie d'un peu de lumière ... Peut-être pourriez vous venir avec nous. » Ton grognement sortis finalement de ta gorge. Sourd et puissant. Si fort qu'il cachait presque la voix du mâle blanc. « Je ne vous demandes pas de venir maintenant, bien sûr ... » fit - il avant de regarder en l'air tandis que tes yeux lançaient des éclairs. Tu étais si enragé que tu en devenais incapable de parler. Cet.. imbécile vous invitait ! Ou plutôt invitait les loups. Encore une fois, il vous discriminait. Il n'avait rien écouté et se prétendait alpha ! « Il n'y a pas longtemps, et vous l'avez sûrement senti, la lune était pleine. Je vous laisse jusqu'à la prochaine pleine lune pour réfléchir. Je serais là à minuit. Et si vous voulez vous joindre à nous ... Je vous indiquerais la marche à suivre ... »

Ton grognement devient de plus en plus fort et ta voix résonna dans les deux lieux tandis que tu explosa:

« Idiot ! L'autre husky ne t'a - t - il pas dit d'arrêter de nous discriminer, si tu veux vraiment la paix?! Es - tu vraiment sincère, d'ailleurs, quand tu en parle? J'ai bien l'impression que tu cherche la guerre, moi ! » Tu te retins de l'insulter. Toi, tu la voulais, la paix. « Ne t'avise pas de revenir, loup de pacotille. Ou du moins d'une fois encore nous discriminer, ou tu prendra cher, saches - le, imbécile heureux. » Te contrôler? Tu avais essayer, mais... « On ne se laissera pas si facilement faire, loup. Pas moi, du moins. » finis - tu, un peu plus calmement sans pour autant que ton grognement ait disparu, que tes poils se sont remis en place et que tes yeux ne jettent plus des éclairs. « Tu te crois supérieur à nous tous, à tous les solitaires - chiens et loups réunis - simplement parce que tu dirige quelques loups simplement capable d'obéir, non? Mais tu devrais savoir que chez nous, ça ne marche pas comme ça. » Tu le regarde encore une fois, furieux, puis recule.

Tu en avais assez dit. Peut - être même trop dit. Mais tu étais connu pour avoir une grande gueule. Ce n'était pas ce jour - là qu'elle aurait disparue, cette grande gueule. Bientôt, le grand loup s'en alla. Ainsi que certains solitaires qui se retiraient à l'ombre. Tu remarqua cependant que certains restaient à observer les territoires de cette horde mystérieuse. Et un frissonnement te parcourut. Et si tous les loups partaient pour la lumière? Alors, vous, les chiens, seraient à jamais seuls et rejetés de tous. Et bien que vous ne soyez pas faibles, vous mourriez probablement. Même très certainement. Ton coeur se serra. Tu ne voulais pas qu'il parte. Autant pour ton espèce que pour eux. Ces animaux ne t'inspiraient pas confiance. Mais alors pas du tout. Et tandis que tu te retirais, tes yeux qui dès à présent avaient lancés des éclairs s’embuèrent de tristesse.


Et si tous les loups vous abandonnaient et vous rejetaient, eux aussi?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Mar 07 Mai 2013, 11:38

« Event n°1. »
____________________________
Dick & All
__________

Le loup blanc avait écouté le husky, patient. Dick avait grandement apprécié le fait qu’il lui rende son salut, mais il ne s’en était pas montré fier. L’humilité ne faisait de mal à personne.

Le chef prit la paroles, et une phrase tomba au creux de l’oreille du chien : « peut-être pourriez-vous venir avec nous ». Il avait contemplé de ses deux yeux glacés le loup. Invitait-il ses semblables ou invitait-il les chiens également ? Le husky aurait été séduit à l’idée de découvrir la lumière, l’herbe et les proies. Cependant, il ne pourrait jamais vivre à cet endroit. Il n’était pas fait pour suivre les ordres d’un chef. Il était né pour être libre, pour ne pas avoir de chef au-dessus de lui. Il s’assoit, et n’écoute plus les autres. Il est las, las de cette aventure. Il fixe vaguement un coin de la grotte. Cette obscurité restera sienne à jamais, il le savait. Sa cicatrice s’était tendue sous les efforts de la journée. Il sentait sa peau se tirer, son absence de fourrure se faisait ressentir.

Il voit les loups se lever. Chacun se disperse. Il attend patiemment qu’il n’y ai plus aucun canidé près de ce nouvel endroit. Il se lèche pensivement une patte avant, le regard vague. Qu’est-ce que tout ceci allait engendrer ? Pourquoi découvraient-ils l’existence de ces loups seulement maintenant ? Lorsqu’il se lève un froid épouvantable règne dans le Souterrain. Résigné, affamé et exténué, il regagne sa grotte, la petite cavité dans la Tanière.

En voyant tous ceux qui forment ceux que l’on nomme maintenant les Solitaires, ainsi endormis, en paix, il se dit que le loup blanc est bel et bien courageux de ne pas s’enfuir en courant, devant autant de responsabilité, autant de loups sur les quels veiller, autant de petits à nourrir. Une légère once de respect gagne le Husky. Ce loup blanc avait mérité le sien de droit. Il n’aurait pas de mal à parler avec lui, qui lui avait semblé sage.

À ce chef de voir combien de loups, et de chiens, voudraient passer de l’autre côté. Il reste longtemps assis, et dans la Tanière sombre, mille questions lui viennent. Surtout une.

« Pourquoi ? »



___________________

369 mots ; 6 points. Etat : ajoutés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Mer 08 Mai 2013, 02:54

Visiblement, les paroles étaient assez cinglantes pour la jeune louve, qui, comme la plupart des autres loups et chiens, avait préférée garder le silence. Ce silence qui commençait à peser dans la poitrine de certain et dans les pensées des autres. Les paroles du chef restaient pourtant dans la mémoire de Maëlle. Et si, elle partait. Qui remarquerait son absence? Qui s'inquiéterait pour elle, ou pire encore, qui pourrait se demander ce qu'une jeune louve serait devenue. Ils étaient confondus les uns ou aux autres, solitaires, seuls et désemparés et pourtant ce mode de vie convenait à la plupart d'entre eux. Maëlle fut l'une des dernières à quitter le passage, étant rester un moment, comme figée sur les paroles qui venaient d'être prononcée. Elle y réfléchirait sérieusement, mais plus tard. Maintenant, il était temps que chacun reprenne sa route et surtout, sa place. Elle disparut dans l'obscurité, laissant ses traces de pattes derrière elle.

Une nouvelle vie allait bientôt commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Mer 05 Juin 2013, 06:23


~ ANAHAËL


Le jour se levait sur le Canyon. L’alpha dormait dans le camp de la Meute du Sud. En effet, la lune était ronde cette nuit, et il était temps pour lui de savoir si certains loups voulaient venir le rejoindre, lui et sa horde bien sûr. Anahaël se leva donc ce matin-là à l’aube, afin de profiter des premières lueurs de la journée. Il chassa un peu avec quelques epsilons, regarda quelque thêta s’entrainer, puis il se décida à aller vers le Passage. Il réunit quelques omicrons, et afin d’éviter toute tensions, il fut décidé d’un accord commun entre les deux loups que Lorion ne viendrait pas, et que les loups rejoindrais la Meute du Sud, avec permission d’aller au Passage mais, bien sûr, interdiction de franchir la frontière. La sentence serait la même que s’ils étaient né dans la Horde. Et puis, une fois qu’ils auront intégré la Horde, ils seront sûrement rejetés par le solitaire. Et c’est un peu normal.

La petite troupe s’arrêta près de la frontière avec la Meute du Sud. Les loups étaient prêts à accueillir les possibles nouveaux. Anahaël se dirigea donc vers le Passage et, enfin arriver, il s’assit. Les loups derrière lui l’imitèrent, et tous attendirent en silence. Si certain venait, ils seraient accueillis. Si personne ne souhaitait les rejoindre, alors il n’en ferait rien, et chacun retournera à sa petite vie.

Revenir en haut Aller en bas
Anahaël
Fondatrice
avatar


MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Lun 10 Juin 2013, 01:56



HAYDEN


Je suis partie sans dire un mot. Me suis éclipser après qu'il soit partie, lui et sa troupe. Quand j'étais petit, ma mère m'a fait faire une promesse. Ma promesse de survivre, quoiqu'il arrive. Et je ferais tout pour respecter ma promesse. Tuer, détruire, trahir ... Peut m'importe. Tant que ma mère est fière de moi.

Et cette nuit, la pleine lune est là, et je ne peux m'empêcher de penser à ce que j'ai dit à propos de ce Lorion. Il me déteste, j'en suis sûr. Après tout, même si ce n'est pas à lui que je parlais, c'est lui que j’insultai. J'espère simplement que je ne vais pas aller dans sa meute.

Quand le soleil pointe ses premiers rayons du soleil, je m'assois sur la roche et regarde autour de moi. Les loups et chiens sont endormie, la chaleur est omniprésente, mais surtout, il fait toujours noir. Je ne vois presque pas celui qui se trouve devant moi, ou celle qui, plus loin, se lève aussi. Je regarde ces êtres que je ne connais pas, que j'aime, et qui me manqueront. Mais je pars pour le meilleur.

Je saute par dessus les corps endormie en me dirigeant vers la sortie. Arrivé dans le tunnel, je me retourne une dernière fois, puis pars au petit trot vers la Rivière de la Mort. Je m'assois et baisse la tête. La dernière fois que j'ai vu ma mère, elle était ensanglantée et laisser pour morte. Mais pourtant, elle respirait. Elle m’attendais. Et quand elle m'a vu se pencher au dessus d'elle, elle m'a souris, a inspirer une dernière fois, puis son cœur s'est arrêté. J'ai voulu la rejoindre. J'ai essayer de me laisser mourrir de faim pour la retrouver. Puis je me suis rappelé de cette promesse.
HAYDEN: « Je ne te décevrais pas. »
Puis, d'un pas nouveau, je me dirige vers le Passage. Anahaël est là. Il attend. Et je suis pour l'instant le premier et le seule à venir. Tant mieux. Si je suis le seule a partir, je ne reverrais pas, tout les jours, l'un des miens. Et je n'aurais pas de regret.
350 mots ; 7 points. Etat : ajoutés.

Mon loup Hayden rejoint la Meute du Sud.
Rang voulu : Omicron.
Revenir en haut Aller en bas
Capri
Administrateur
avatar


MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Lun 10 Juin 2013, 14:04

Il ouvrit les yeux. C'étaitle jour J. La lune était pleine, toute ronde et grassouillette. Assis seul, le husky repensait au parole du grand loup blanc. Il avait invité les loups solitaires à les rejoindre. Et le mâle blanc et noir savait que grand nombre d'entre eux s'en irait pour ce monde de lumière. Mais comment leur en vouloir? Après avoir passé des jours devant le passage à l'observer et réfléchir, la lumière commençait à l'attirer. Mais il n'avait pas le droit d'y aller, et n'en avait nullement envie, bien trop sûr de lui et aimant de sa liberté pour avoir un chef. Frustré, l'animal aux yeux bleus émit un grognement tout en tapant de la patte. Pourquoi fallait - il toujours que tout soit compliqué?! Soupirant, il baissa la tête, un peu déprimé, va - t - on dire. Si tous les loups des Souterrains s'en vont pour la Horde, alors les chiens se retrouveraient seuls et ce serait une lutte sans merci et sans fin qui se livrerait entre les deux camps, l'animal en était persuadé.

Réprimant un frisson à la fois d'inquiétude et de froid, Capri se leva et se dirigea vers le dit passage. Il voulait savoir combien des "siens" s'en iraient. Combien se laisserait avoir par ces terres promises et ces faux mensonges que l'alpha avait fait. Oh, certes, le monde était beau, là - bas. Les proies bonnes, et nul besoin de se battre... Mais obéir à des ordres, se soumettre, ne plus grogner pour défendre sa nourriture, ne plus avoir faim et froid, ne plus aussi bien voir dans le noir. Tout ça, ils le perdront. Bien sûr, ils partent pour ne plus avoir faim et froid. Mais ces deux choses, aussi déplaisantes soient - elles, ne montraient - elles pas qu'ils étaient en vie? Qu'ils étaient forts, à survivre malgré ces choses? Malgré les bagarres, la famine et le froid? Le chien ne comprenait pas comment ils pouvaient songer à quitter cette sensation de vie.

Puis il se souvient qu'il avait pensé le faire, lui aussi, en voulant sortir en haut. Cependant là - haut, il aurait encore vécu comme un solitaire. Il aurait encore eu faim et froid. Peut - être plus de bagarre. Mais aucune aide. Juste la solitude, la faim et le froid pour tenir compagnie au canidé. Oui, c'était totalement différent, il en était certain. Sûr et certain. Rien ne pourrait jamais le faire changer d'avis. Il s'enfonça alors dans les profondeurs des labyrinthe, déterminé à défendre son espèce, soi - disant inférieure, mais pourtant toute égale aux loups.

Lorsqu'enfin l'animal blanc et noir arriva au Passage, le chef ennemi était déjà là, accompagné d'autres animaux de sa Horde. Son lieutenant n'était pas à ses côtés. Tant mieux, pensa Capri. Il fut cependant surpris d'aperevoir Hayden en face de l'animal blanc. Le loup noir voulait - il rejoindre la Horde ou venait - il simplement observer les autre s'en aller, comme Capri était venu le faire? Une question sans réponse. Mais le chien ne s'arrêta pas là et alla à la rencontre d'Hayden, ignorant l'alpha.

« Tu comptes vraiment partir? » demanda - t -il au loup noir.

Ce ne fut que tout ce qu'il dit. Il ne pouvait de toute manière pas les empêcher de partir. Et puis, il fallait qu'il voit le côté positif de tout ces départs : les proies seraient plus nombreuses pour le peu qu'il resterait ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Mer 12 Juin 2013, 13:37

Elim paressait dans la grotte des sentiments. Il était faible et amaigris. Plusieurs fois il avait tenté sans succès d'attraper des taupes. Le loup n'avait réussit à se nourrir qu'en dépouillant un canidé plus jeune et petit de sa propre prise. Cette action l'avait dégoûtée mais ne pas la faire signifiait devenir s'affaiblir encore pour n'avoir plus d'autre destin que la mort. Le mâle gris se reposait maintenant en vue de se remettre en quête de nourriture. 

Quelques jours auparavant il avait vu des canidés hébétés arriver dans cette même grotte. Quand il avait voulu connaitre l'origine de leur confusion, une chienne lui avait parlé du Passage. De la Horde. De la proposition de l'alpha. Elim ne l'avait pas cru et c'était demandé si la faim avait pu embrouiller l'esprit de ses survivants désespéré au point de croire en une rédemption possible. En une autre issus que la mort. Mais si elle existait, le loup ne voulait pas être dans le camp des damnés. Sa volonté de vivre était toujours là.

Il avait donc suivit les souterrains jusque là où se situait le fameux Passage. Sa surprise en voyant qu'il existait bel et bien n'était rien par rapport à celle de découvrir ses terres lumineuses et certainement giboyeuses. Quelque chose d'ancien se réveillait chez lui à l'idée de courir en liberté là-bas. Pour le loup gris sa liberté était là, dans le vent qui soufflerait dans son pelage et dans une meute. Elle ne serrait plus reléguer derrière des besoins vitaux jamais assouvis et la peur de se faire attaquer par un autre canidé affamé. Il voulait l'apaisement et pour cela il fallait que son esprit ne soit plus obscurci par la misère et la nuit perpétuelle des souterrains. 

Mais Elim hésitait. Il avait vécu dans un groupe jadis. Et celui-ci avait été réduit à néant par une vulgaire lutte de pouvoir. Et si après l'espoir la désillusion le frappait? Il y pensait encore maintenant qu'il était couché dans la Grotte des Sentiments. Elim n'avait pas envie de dire non à un espoir alors il refit le trajet jusqu'au passage. Le loup alpha se tenait là avec quelques un de sa meute. Un loup des souterrains s'était déjà présenté et un chien semblait lui parler. Elim l'ignora et avança. Il était temps qu'il cesse de subir. Maintenant le loup voulait pouvoir décider de sa vie au lieu de la laisser entre les mains de conditions de vie difficiles.

-Je vous suivrai.


[Mon loup Elim rejoint la meute du Sud.
Rang voulu : Delta]
Revenir en haut Aller en bas
Anahaël
Fondatrice
avatar


MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   Dim 16 Juin 2013, 12:56


HAYDEN


Je n’avais encore rien dis, préférant observer, réfléchir, et paraître le plus amical possible. Oui, j’ai la fâcheuse habitude à parler aux inconnus comme je parle à mes ennemis. Et ça ne passe pas toujours bien. Je me retourne doucement en sentant l’odeur d’un chien s’approcher. Capri.
CAPRI: « Je ne te décevrais pas. »
Je lui souris, comme désolé. Pourquoi le serais-je ? Après tout, c’est lui-même qui, il y a quelques temps, avait parlé de s’en aller, de rejoindre la Surface. Avant, personne ne savait ce qui se trouvait en haut. Aujourd’hui, on peut penser que c’est comme dans le Canyon … Mais je ne prendrais pas le risque de partir, surtout que j’ai l’occasion d’avoir quelque chose d’aussi bien, mais quelque chose de concret.
HAYDEN: « Oui, je pars. Je respecte mes promesses … »
Un autre loup que je n’avais jamais rencontré, ou du moins à qui je n’avais jamais parlé, s’en vient des Souterrains. Il s’arrête devant Anahaël sans nous prêter la moindre attention, et lui dis qu’il le suivrait. Je jette un dernier regard à Capri, le regardant dans les yeux sans aucune méchanceté, puis me poste à côté du loup solitaire.
HAYDEN: « J’en suis. »
Je regarde l’Alpha puis, faisant comme si le blanc n’existait pas, je me tourne vers mon nouveau camarade.
HAYDEN: « Si on est destiné à se côtoyer, autant faire connaissance maintenant. Hayden, et toi ? »

250 mots ; 5 points. Etat : ajoutés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Une vraie rencontre, une rencontre décisive, c'est quelque chose qui ressemble au destin. »
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Mirlande Manigat aux Gonaives mercredi soir:une vraie démonstration de popularit
» une petite blague vraie de laramas
» Lucie Frot ϟ Une vraie boule d'énergie [terminé]
» Histoire vraie qui date du CM1...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CHAP III - Entre blanc et noir. :: Hors Rp :: Hors Jeu :: Corbeille :: Rp :: Le Passage-
Sauter vers: